Le 30 juillet nous sommes arrivés à Montréal avec cinq heures de retard. Il est quatre heures du matin pour les québécois. Merci la compagnie de bus Greyhound ! Nous retrouvons Michael que je connais depuis l’école primaire et qui est venu s’installer à Montréal depuis deux ans maintenant. Il est en vacances le lendemain matin de notre arrivée et doit partir pour quinze jours en France. Nous restons trois jours en sa compagnie avant qu’il ne nous laisse dans son appartement, bien situé sur le plateau Mont Royal. Michael aime sa ville d’adoption ! Nous prenons l’habitude avec lui de s’installer dans la fraîcheur du soir, sur le banc d’un jardin public où il nous indique ses bonnes adresses et nous fait partager ses réflexions sur le Québec, grande contrée francophone riche de nombreuses ressources naturelles. Il nous présente également des amis avec qui l’on passera des bons moments par la suite. Son appartement est plus spacieux que La Mandragore. La voisine d’en face est une belle église de pierre éclairée la nuit. Nous redécouvrons les joies d’une douche bien chaude, le confort d’un bon lit…. Nous avons de la chance ! La période estivale est propice à toutes sortes de manifestations culturelles, musicales et ludiques à Montréal. Notre début de séjour coïncide avec celui du festival des Francofolies où nous aurons l’occasion d’y voir Tiken Jah Facoly un chanteur ivoirien que nous écoutons souvent sur le bateau. Nous avons également apprécié la fête des enfants dans le grand parc de l’île Sainte Hélène où de nombreux stands, ballons gonflables et activités sont érigés pour leur plus grand plaisir. L’événement se déroule en musique ! Musique électronique DJ pour les branchés, ballades populaires pour les puristes, démonstrations de Hip Hop pour les nerveux et…. Petit tour du monde des danses traditionnelles pour NOUS. J’oublie aussi le festival des arts, la Gay pride, le concert d’ACDC, les vides greniers, et, le week-end Rodéo country qui se déroule malheureusement alors que nous sommes déjà partis. Les conditions climatiques sont idéales pour découvrir Montréal ; températures douces, beau soleil après un début d’été pluvieux. Cette ville est très agréable. Mis à part le quartier des affaires avec sa concentration de buildings, les immeubles ne dépassent rarement trois étages ; ce sont plutôt des maisons compartimentées en appartements, au parements de brique, construites en retrait des routes, laissant de l’espace pour un jardinet, le traditionnel escalier et l’incontournable vélo. A chaque coin de rue nous découvrons une nouvelle église et un nouveau parc. Montréal est une île sur le fleuve Saint Laurent. Ses rives sont bien aménagées pour les loisirs extérieurs ; vélo, roller, marche à pied, canoë et même surf. Le canal Lachine permettait jadis aux bateaux de transport de contourner les rapides du fleuve pour acheminer leurs marchandises. Aujourd’hui c’est un lieu de ballade et de détente très apprécié des citadins. Montréal possède un bon réseau de transports en commun ; avec un métro et des bus régulièrement. Au niveau de la gastronomie, nous avons été enthousiasmé de retrouver des produits et une cuisine de qualité. Montréal nous a paru une ville dynamique, jeune, aérée où il y fait bon vivre. Même si les Québécois parlent le français et sont très fiers de leur langue, le Québec suit plutôt le modèle Américain dans sa politique ultralibérale. Nous regretterons tout de même de ne pas avoir profité de notre séjour au Canada pour aller visiter les parcs nationaux des alentours. Bonne excuse pour y passer de nouveau quelque temps non ?